Finances et budgets

Qu’est-ce qu’un budget communal ?

Le budget de la commune se compose de deux sections :

  • fonctionnement
  • et investissement.

La section de fonctionnement regroupe les dépenses liées aux charges à caractère général, aux provisions, à la gestion courante, au personnel, aux intérêts de la dette et aux dotations aux amortissements ainsi que les recettes perçues lors de prestations de service, de dotations de l’Etat, aux impôts et aux taxes.

La section d’investissement correspond, quant à elle, aux dépenses engendrées essentiellement par les opérations de construction, d’aménagement ou de rénovation. Ses principales recettes proviennent de l’excédent du budget de fonctionnement, des emprunts, des subventions et des dotations de l’Etat.

Le budget de la commune doit être équilibré, sincère et véritable. Autrement dit, chaque dépense doit être équilibrée par une recette, et celles-ci doivent être réelles.

 

Le budget 2019 de la Commune de Beaumont

 À la suite de différentes commissions finances, le Conseil municipal s’est réuni le 26 mars 2019 afin de voter le compte administratif, le compte de gestion 2018 (tenu par le comptable) et le budget prévisionnel 2019.

Le bilan de l’année 2018 fait apparaître un excellent résultat prouvant une gestion saine.

4 660 810 € : le budget 2019

2 527 276 € en fonctionnement

2 133 534 € en investissement

 

Les dépenses de fonctionnement

 Les dépenses de fonctionnement sont stables malgré une hausse de 4,4 % de la population entre 2018 et 2019.

 

 

Ces dépenses recouvrent les dépenses de fonctionnement courant, appelées aussi charges à caractère général (011) : charges d’électricité, d’eau, dépenses d’entretien de la voirie et des bâtiments, achat de livres pour la bibliothèque, contrat de maintenance et prestation de services…

S’ajoute à cela près de 60 000 € consacrés à l’entretien de la voirie.

On y trouve également les frais de personnel (012) pour un montant de 422 910 €.

Viennent aussi les charges financières (066) dans lesquelles on retrouve notamment le paiement des intérêts de la dette.

Une particularité du budget Beaumontois : les autres charges de gestion courantes (65) ont un montant élevé, car elles recouvrent notamment les 626 000 € nécessaires au fonctionnement de l’école.

Par ailleurs, 20 000 € sont attribués aux associations.

Le budget attribué au CCAS augmente, passant de 6 000 € en 2018 à 10 000 € en 2019. Le nombre des ainé.e.s beaumontois.e.s augmente et les élus ont souhaité pouvoir maintenir le niveau de l’offre de service proposé sur le territoire (ex : portage des repas, téléalarme, etc.)

 

Les recettes de fonctionnement

Face à la baisse des financements de l’état, et la réduction des ressources, la commune a fait le choix d’augmenter le taux de la taxe foncière qui passe de 8,3 % à 8,71 %. Cela représente une augmentation moyenne de 17,20 € par an par ménage propriétaire.

Les taux de la taxe d’habitation et du foncier non bâti restent inchangés.

Malgré cette légère hausse de la taxe foncière, la fiscalité locale qui reste basse, si l’on compare avec les communes voisines.

 

Taxe foncière 2019

  • Taux communal : 8,71 %
  • Taux communal + EPCI : 11,37 %
  • Taux moyen départemental consolidé : 15,84 %
  • Taux moyen national consolidé : 21 %

 

Les dépenses d’investissement

 

Malgré ce contexte des finances publiques difficile, de nombreux projets seront lancés pour 2019.

Parmi les plus emblématiques, on notera :

  • la mise aux normes accessibilité de la mairie,
  • la rénovation du local de La Poste,
  • le renouvellement de l’éclairage des stades de tennis et de foot en installant des LED,
  • la rénovation des allées du cimetière,
  • l’achat du local infirmier,
  • la poursuite de l’investissement en matière d’éclairage public.

A noter que la commune finance pour 236 609 € le SIVU afin qu’il réalise des investissements pour le groupe scolaire.

Enfin, les élus ont souhaité maintenir les aides aux particuliers pour la rénovation énergétique de leur logement.

 

 

Les recettes d’investissement

Grâce à la gestion saine en 2018, la commune peut dégager un excèdent de fonctionnement de 485 547 €, que les élus ont choisi d’utiliser en totalité pour financer l’investissement.

Ainsi, le recours à l’emprunt est limité à financer l’achat du local infirmier.